News

La prime d’activité et la promesse du gouvernement Macron

En décembre 2018, pour tenter de calmer la colère du mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement Macron a fait la promesse d’augmenter le salaire des français de 100 €. Très vite, différents journaux ont émis des doutes quant au calcul et au bien-fondé de la promesse. Ce qui a été pris pour une hausse du SMIC n’était qu’une augmentation de la prime d’activité, en partie prévue par la loi.

Aujourd’hui, c’est l’heure du bilan pour cette promesse destinée aux personnes modestes. Cette augmentation de la prime d’activité avait été prévu par le gouvernement Macron et faisait même partie de ses promesses de campagne : 20 euros de plus de 2018 à 2021.

Sauf que, la première revalorisation de 20 euros existe bien sur le papier mais pas dans l’absolu. En regardant les chiffres plus attentivement, nous pouvons nous rendre compte que – du fait du changement du mode de calcul de cette prime par un tour de passe-passe destiné à faire faire des économies au gouvernement – la « revalorisation exceptionnelle » promise en octobre dernier de 20 euros n’était en fait que de 8 euros au maximum…

Sur les 100 euros promis donc à l’époque, 20€ étaient déjà alloué et 30€ avaient été voté pour le budget 2019.

Aujourd’hui, les CAF sont en retard dans le traitement et le versement des dossiers. Les dossiers s’accumulent. En Gironde, il y a plus de « 10 jours de stocks » en attente. 

Vous aimerez aussi